Etude sur la cigarette électronique

Voici une copie des résultats d’une étude sur la cigarette électronique faite par la Boston University School of Public Health (BUSPH).

Cette étude confirme que la cigarette électronique est 1000 fois moins nocive que la cigarette « classique ».

Il faut savoir que la cigarette électronique ne peut être considérée comme un médicament car elle n’a pas pour objectif le sevrage tabagique.

Voici les conclusions :

 » Les chercheurs de cet institut concluent que la cigarette électronique constitue une approche très prometteuse dans la lutte contre les maladies liées au tabac.

Cette étude a été publiée dans le «Journal of Public Health Policy». C’est l’une des premières études complètes menée par des scientifiques qui prouve l’innocuité et l’efficacité des cigarettes électroniques. «Peu, sinon aucune, des produits chimiques aux niveaux détectés dans les cigarettes électroniques posent des problèmes de santé graves», affirment les chercheurs. Cela démontre que la cigarette électronique est infiniment plus saine (ratio de 1 à 1000) que la cigarette traditionnelle.

Parmi les autres conclusions, les auteurs soulignent que les cigarettes électroniques sont particulièrement efficaces pour supprimer l’envie de fumer (car elles permettent de simuler l’acte de fumer).

Autres informations concernant le monde de la cigarette électronique ; la FDA a été déboutée dans sa tentative d’interdire la cigarette électronique. La cour d’appel de Washington a confirmé une décision en première instance estimant que la FDA n’avait pas le pouvoir d’empêcher les ventes de cigarettes électroniques si celles-ci ne sont pas vendues à des fins thérapeutiques.  »

 

 

Une réflexion au sujet de « Etude sur la cigarette électronique »

  1. Grosse fumeuse depuis plus de 30 ans, je suis passée à l’e-cigarette en juillet, à ce jour ( 14 octobre ), je ne fume plus du tout de cigarettes normales ( depuis 2 jours : enfin ), même avec le café du matin; j’ai retrouvé un meilleur sommeil, des dents plus blanches, et pas de grignotage car je n’ai pas de  » manque  » puique je conserve le  » plaisir  » de fumer sans me faire trop de mal à la santé. Après 2 échecs d’arrêt toal, cela me semble un moindre mal pour celles et ceux qui n’arrivent pas à décrocher vraiment. Mon médecin est plus que pour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>